Aller au contenu
acheter en vrac
Pandobac

Pandobac

Solution Logistique Zéro Déchet

Tout ce que vous devez savoir pour acheter en vrac

Comment acheter en vrac ? Quels produits acheter en vrac ? Où acheter en vrac ? Autant de questions que vous avez déjà dû vous poser et auxquelles cet article apporte des réponses. Le vrac, mode d'emploi.

Le marché de l’achat en vrac connaît un succès grandissant depuis quelques années. D’après Réseau Vrac, s’il représente seulement 0,75% de la consommation (hors produits frais), le vrac est estimé à 1,2 milliards d’euros en valeur et, avec une croissance de 41% en 2019, il devrait atteindre 3% de part de marché en 2022. Selon une étude Nielsen, 40% des Français déclarent acheter en vrac … et vous ? Nous vous proposons d’explorer dans cet article les raisons qui poussent à acheter en vrac et à identifier les bonnes pratiques. On vous donne aussi nos meilleures adresses où acheter zéro déchet à Paris et en ligne !

Qu’est-ce que le vrac ?

Les origines du mot vrac

Le mot vrac vient du néerlandais wrac qui signifie mal salé, mauvais et il désigne les marchandises non emballées mais aussi les marchandises qui ne sont pas arrimées lors du transport. C’est d’ailleurs dans ce secteur du transport que le mot est très usité et permet de faire la différence entre la marchandise vendue unitairement ou en gros.

Définition du vrac

La vente en vrac, elle, est spécifiquement reconnue et définie par le code de la consommation depuis le 10 février … 2020 ! Cette reconnaissance, certes tardive, permet d’encadrer la pratique de la vente en vrac et donc de rassurer le consommateur. La vente en vrac est définie par l’article L120-1 comme suit : 

“La vente en vrac se définit comme la vente au consommateur de produits présentés sans emballage, en quantité choisie par le consommateur, dans des contenants réemployables ou réutilisables. La vente en vrac est proposée en libre-service ou en service assisté dans les points de vente ambulants.”

Article L. 120-1 Code de la consommation

L’élément central de la vente en vrac se définit par son absence : il n’y a pas d’emballage ! Plus exactement, les produits en vrac sont vendus dans des contenants réemployables ou réutilisables.

Vrac solide et vrac liquide

Le vrac peut concerner tout type de produits et vous trouverez aussi bien des céréales que des cosmétiques dans les sections vrac des magasins. Certains produits en vrac sont vendus dans des silos, structures verticales qui libèrent leur précieuse marchandise par l’action conjointe d’un levier et de la gravité. D’autres produits ont été réinventés pour pouvoir limiter les emballages : c’est le cas notamment des shampoings solides qui permettent d’éviter l’usage de bouteilles en plastiques et qui économisent ainsi des ressources naturelles. On trouve aussi de nombreux produits sous forme de vrac liquide, comme par exemple de l’huile d’olive ou du shampoing.

Quels produits acheter en vrac ?

On vous en a marqués quelques uns en vrac (ah ah) ici :

  • pâtes
  • riz
  • céréales
  • huile 
  • vinaigre
  • shampoing
  • gel douche
  • lessive

Pourquoi acheter en vrac ?

Acheter en vrac, c'est être éco-responsable

Économiser les ressources naturelles, c’est justement un des avantages du vrac. En effet, vous n’êtes pas sans savoir que les emballages ont un fort impact environnemental, que ce soit via leur fabrication, leur recyclage, leur incinération ou encore leur simple abandon dans la nature. “Le meilleur emballage est celui qui n’existe pas” pourrait-on dire pour paraphraser Bea Johnson, grande prêtresse du zéro déchet et auteure du livre “Zéro déchet, comment j’ai réalisé 40 % d’économie en réduisant mes déchets à moins de 1 litre par an !”. Acheter en vrac, c’est changer ses habitudes de courses et partir de chez soi avec tote bag, sacs en coton réutilisables et autres pots de verre. Autant d’emballages qui ne finiront pas en déchets dans votre poubelle.

Le vrac est moins cher

Et votre poubelle n’est pas la seule à faire un régime, votre portefeuille aussi ! En effet, contrairement aux idées reçues, acheter en vrac permet de réaliser des économies : vous ne payez plus l’emballage, comme c’est le cas pour les produits industriels sur-emballés. A condition d’acheter des fruits et légumes de saison, vous pourrez vous en sortir pour un prix modeste et vous aurez payé pour ce que vous mangerez.

Le vrac permet de devenir anti-gaspi

Ce choix de quantité vous permet justement d’ajuster vos achats à votre appétit et ainsi de réduire le gaspillage alimentaire. Pas de promo “2 pour le prix d’1” dans les boutiques zéro déchet : vous achetez ce qui vous convient, ni plus, ni moins ! Avec le vrac, vous ne contribuerez pas aux 10 milliards de kilos de nourriture jetés chaque année en France. Au contraire, vous pourrez prendre le temps de choisir les produits qui vous font envie et dans les quantités qui vous conviennent.

Quelles sont les bonnes pratiques pour acheter en vrac ?

On vous a rédigé les commandements de l’achat en vrac, avec en plus quelques bonnes pratiques générales pour faire ses courses.

1. Le contenu de ton frigo et de tes placards tu recenseras

Pas la peine de racheter une plaquette de beurre alors qu’il en reste une à peine entamée dans le frigo.

2. Tes menus tu prévoieras

Dans une même logique anti-gaspi que le commandement précédent, il est utile de prévoir ses menus avant de faire ses courses. Cela vous permettra en effet d’acheter les quantités nécessaires sans craquer pour des produits que vous ne consommerez pas – adieu sachet de chips au roquefort et poivre rose !

3. Tes tote bags et sacs à vrac tu emporteras

Qui dit courses en vrac, dit courses sans emballage ! Pour être cohérent jusqu’au bout, pensez à vous munir de vos sacs, cabas et autre sac à vrac pour déballer vos courses sans remplir votre poubelle. Tous les magasins vrac acceptent les contenants des consommateurs à condition que ceux-ci soient propres et qu’ils aient été pesés au préalable.

4. Tes bocaux consignés tu rapporteras

De nombreux magasins vrac ont mis en place des solutions de consigne pour prolonger l’expérience zéro déchet. Afin d’assurer la pérennité du système et de soutenir ces initiatives, pensez à bien ramener vos contenants consignés en allant faire vos courses.

5. Tes contenants tu entretiendras

Acheter en vrac nécessite de stocker ses produits dans ses propres contenants à la maison. Pour cela, prévoyez de vous équiper en bocaux que vous pouvez récupérer ou acheter (en seconde main, bien sûr !). Pensez à choisir des contenants aptes au contact alimentaire, ce qui se vérifie grâce au pictogramme correspondant. Pensez également à bien désinfecter régulièrement vos bocaux pour assurer une bonne conservation des aliments.

6. Une oie blanche tu ne seras point

Puisqu’on parlait plus haut des produits de saison, précisons que vrac n’est pas nécessairement synonyme de “local” ou “de saison” ou même de “biologiques”. La plupart des points de vente en vrac favorisent ces trois types de produits et ils s’efforcent également de valoriser le savoir-faire des producteurs et de promouvoir des conditions de production dignes. Restez tout de même vigilants sur les produits que vous achetez, le vrac ne fait pas tout ! Quelques éléments à valoriser : circuits courts, mode de transport doux (acheminement par bateau par exemple), produits de saison, appellation protégée (ex: IGP, AOP).

Faut-il avoir peur du vrac par temps de Covid-19 ?

On ne peut pas échapper au sujet du moment : la crise sanitaire. Particulièrement lorsqu’il s’agit de contenants réutilisables, on peut être amené à se poser des questions sur les risques de contagion. C’est dans cette optique que Réseau Vrac a édité un petit guide de bonnes pratiques à destination des commerçants en vrac. Spoiler alert, on peut continuer à acheter en vrac, même en temps de covid. Les commerçants peuvent refuser les contenants en tissu (les sacs à vrac par exemple) donc vos achats pourront générer plus de déchets d’emballage que d’habitude. Le respect des gestes barrières et une désinfection régulière des mains et des surfaces permettent néanmoins de réduire les risques autant que faire se peut.

Sans emballage sur toute la chaîne logistique ?

Chez Pandobac, on s’est intéressé à l’approvisionnement des épiceries et des magasins zéro déchet et on s’est rendu compte d’une absurdité : une grande partie des boutiques vrac reçoivent leurs marchandises dans des emballages … jetables ! C’est quand même dommage de devoir jeter un carton pour remplir un silo à vrac. Alors certes, le fait de conditionner en grandes quantités plutôt qu’en portion individuelle permet d’économiser de l’emballage mais il nous a toutefois semblé que ce système d’approvisionnement vrac était perfectible. C’est pour cela que nous travaillons avec des fournisseurs vrac et des magasins vrac pour mettre en place avec eux des chaînes logistiques durables et zéro déchet avec des contenants réutilisables. On est d’ailleurs toujours à la recherche de plus de partenaires intéressés donc n’hésitez pas à nous contacter !

Où acheter en vrac ?

Le vrac est de plus en plus répandu et il devient possible d’en trouver hors des plus grosses agglomérations. De fait, “70 % des hypers et des supermarchés possèdent un coin dédié au vrac” selon Célia Rennesson, directrice de Réseau Vrac. Les grandes surfaces représentent d’ailleurs 50% du marché du vrac en volume, le reste se partageant entre les magasins bio (45%) et les boutiques vrac spécialisées (5%). S’il y avait 2 épiceries vrac en 2013, on en compte désormais plus de 622 en France. En raison de cette offre pléthorique, et pour vous aider à vous y retrouver nous avons recensé pour vous nos meilleures adresses pour acheter en vrac à Paris ou en ligne :

  • Biocoop ADN (Anti Déchet Nation)

3 Rue des Grands Champs, 75020 Paris

Inauguré en 2019, ce magasin test de Biocoop s’efforce de proposer des produits avec le moins d’emballage possible. Vous y trouverez plus de 1000 références du quotidien avec du vrac “classique” alimentaire mais aussi du vrac liquide pour les cosmétiques (ex: gel douche, crème pour les mains). On valide ce concept développé par un des leaders de la distribution biologique et on vous encourage vivement à y faire un tour en espérant que ce magasin fasse des petits ailleurs en France !

  • Naked Shop

75 Rue Oberkampf, 75011 Paris

Fondé par Maria Mella en 2018, ce magasin est LA boutique du vrac liquide pour les cosmétiques à Paris ! Vous pourrez y remplir votre flacon en verre consigné à l’un des nombreux distributeurs automatiques de gel douche ou shampoing. Vous pourrez compléter vos emplettes par des produits d’hygiène ou de beauté locaux et biodégradables comme par exemple un dentifrice solide. Tout dans la boutique a été pensée de façon à minimiser l’empreinte carbone de l’activité et les fournisseurs sont accompagnés pour être toujours plus zéro déchet. On valide cette démarche engagée !

  • La Station

69 Rue de Maubeuge, 75010 Paris

Située tout près des bureaux de l’équipe Pandobac, cette petite épicerie éco-responsable propose des “produits du quotidien sans emballage jetable et en provenance de producteurs locaux”. Vous y trouverez aussi bien du vrac liquide que du vrac solide, ainsi que des fruits et légumes et des produits d’hygiène et d’entretien. Si vous êtes du quartier, vous pouvez aussi y passer pour commander et retirer des paniers de fruits et légumes ou même de poisson.

  • L’Intendance

www.lintendance.co

Sur cette épicerie en ligne vrac et zéro déchet, vous pouvez commander toutes sortes de produits du quotidien qui vous seront livrés sans plastique et dans des emballages consignés. Fondée en 2019, l’Intendance n’a de cesse d’ajouter de nouvelles références à sa gamme : vous y trouverez forcément votre bonheur ! Et le gros plus : ils livrent partout en France via Mondial Relay et à domicile en vélo-cargo pour Paris et la petite couronne. Parfait pour consommer éco-responsable (presque) sans bouger de son canapé.

Quelques conseils avant de vous laisser

Vous l’aurez compris en lisant cet article, acheter en vrac c’est orienter sa vie vers le zéro déchet. Et tous les adeptes vous le diront : le zéro déchet, c’est un mode de vie ! Cependant, pas de panique, on ne vous demande pas de tout changer radicalement. Acheter en vrac permet d’initier une réflexion sur sa production personnelle de déchets d’emballages. Le zéro déchet peut s’adopter progressivement et rares sont ceux qui ont changé la totalité de leurs habitudes. Néanmoins, on vous promet que vous deviendrez beaucoup plus vigilant une fois que vous serez passé au vrac.

Pour éviter les frustrations, rien ne vaut un peu d’organisation. Prenez le temps d’analyser vos habitudes et d’identifier celles qui génèrent le plus de déchets. Vous vous faites livrer tous les soirs de quoi dîner à domicile et vous remplissez toute votre poubelle avec des emballages ? Essayez de vous fixer comme objectif de cuisiner un soir par semaine. Ou bien de prendre à emporter dans un restaurant proche de chez vous qui accepte les contenants des consommateurs. Vous jetez chaque année des vêtements abîmés alors que vous ne les avez portés qu’une dizaine de fois ? Tentez de privilégier les matières de qualité la prochaine fois que vous achetez une pièce. Bref, à chaque problème sa solution, le tout c’est de s’informer et … d’agir ! Partagez-nous en commentaires vos astuces zéro déchet.

Partagez cet article

D'AUTRES ARTICLES QUI POURRAIENT VOUS INTÉRESSER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.